Guillaume Heintz et Arthur Saint-Père, optimiseurs de campagnes sur internet avec Dolead

La publicité sur internet est le Graal des entreprises en forte croissance. Mais acheter des campagnes de publicité en ligne ne garantit pas l’acquisition de clients. C’est cet écart que se propose de combler Dolead, fondé il y a presque onze ans par Guillaume et Arthur.

Une campagne de publicité sur internet, que ce soit grâce à Google Adwords, Bing Ads ou autres, demande un travail de sémantique dont les principes intellectuels sont simples à comprendre, plus difficiles à mettre en œuvre informatiquement. L’interaction de nombreux facteurs donne lieu à des millions de combinaisons dont la maîtrise est nécessaire pour optimiser l’apparition de la publicité ou du message pertinent sur la page que consulte celui qui peut se révéler un véritable prospect.

C’est pourquoi Dolead a développé son propre logiciel, qu’il propose à ses clients. Sous le nom de Dolead campaign manager, celui-ci permet de créer une vue d’ensemble des campagnes sur Adwords ou Bing Ads. Le client peut ensuite choisir les enchères les plus pertinentes pour ses campagnes en disposant de données de comparaison pour optimiser ses dépenses et son retour sur investissement.

Cette solution de logiciel payant en libre-service, peut être compléter par des services d’accompagnement avec des responsables de comptes qui aident leurs clients à optimiser leurs stratégies de marketing digital.

Une offre intégrée des campagnes au CRM

Pour aller plus loin dans l’efficacité, Dolead propose une deuxième offre qui comprend la création des campagnes de publicité en ligne, mais aussi la réalisation des pages d’arrivée (landing pages) du prospect, que ce soit en marque blanche ou sur le site du client de Dolead, puis la transmission du « lead » dans le CRM du client. Ce dernier n’a plus alors qu’à transformer ce prospect grâce à son action commerciale. Cette méthode permet d’augmenter encore la proportion de contacts, optimisant l’impact des campagnes de publicité. Imaginez qu’un service de marketing soit tellement efficace que vous décidez d’en multiplier le budget par 15 dans l’année, sûr de votre retour sur investissement. C’est le comportement des clients de Dolead performance, ce service facturé à la performance.

Arthur et Guillaume tiennent ainsi enfin l’accélérateur de croissance qui est leur objectif depuis leur première création d’entreprise. Leur succès leur a d’ailleurs valu d’intégrer le think tank Galion Project, fondé par Jean-Baptiste Rudelle, co-fondateur de Critéo, dont l’objectif n’est rien moins que d’aider à la création de licornes françaises.

Une spécificité valorisée par des pivots successifs

Pour autant, le parcours n’a pas été pour linéaire et Dolead est en réalité le résultat de différents pivots stratégiques. Revenons au début de l’aventure. Première idée : créer un moteur de recherche permettant de financer le milieu associatif en reversant une partie de la publicité. L’idée fonctionne, mais le développement n’est pas faramineux.

Les deux associés décident donc de devenir éditeur de sites web, en publiant du contenu. Ils rachètent au passage Idée Maison en 1999, un site sur l’univers de l’habitat, l’énergie et les énergies renouvelables. L’entreprise devient donc un groupe, qui génère ses revenus avec la publicité et la mise en relation en ligne entre particuliers et professionnels. C’est d’ailleurs cette seconde source de revenu qu’Arthur et Guillaume s’appliquent à développer, rencontrant un premier véritable succès. L’ensemble est donc rapidement rentable, mais les perspectives de développement ne sont pas évidentes. Première piste : racheter d’autres sites sur d’autres thèmes que le développement durable, pour toucher de plus gros marchés. Compliquée et couteuse, cette stratégie reposant sur la croissance externe est finalement abandonnée. Au bénéfice de la seconde, celle de l’automatisation de la mise en relation.

En 2012 Dolead se muscle donc pour pouvoir analyser les milliers d’articles d’un media et ouvrir à la volée la bonne publicité ou le bon formulaire pour qu’un lecteur soit mis en relation avec un professionnel. Utilisant une levée de fonds de deux millions d’euros pour développer cette nouvelle offre, Dolead obtient rapidement des résultats : les revenus par page de leurs clients s’améliorent très nettement. Sauf qu’un grand nombre de pages de chaque média en ligne ne génère aucun revenu, limitant l’impact global de Dolead sur les résultats économiques de ses clients.

C’est alors qu’Arthur et Guillaume doivent réfléchir à un nouveau pivot. Ils se penchent sur les avantages comparatifs de leur entreprise : leur technologie fonctionne, son point fort est l’analyse sémantique. Le marché le plus prometteur pour utiliser ces atouts leur semble être celui des campagnes de publicité en ligne.

 

La maîtrise de la tech pour intégrer la chaîne de valeur

En 2014, Dolead lève donc un million d’euros supplémentaires pour développer ses deux produits phares : le logiciel d’optimisation de campagnes et le service de création de campagne intégré jusqu’au niveau du CRM du client. L’avantage pour ce dernier est d’avoir chez Dolead un véritable coordinateur en mesure de piloter l’ensemble du dispositif, de la campagne de publicité aux pages d’accueil du prospect inclus et même son entrée dans le CRM. Cette mise en cohérence d’ensemble permet de limiter les « pertes en ligne » qui existent habituellement entre chaque nouvelle étape du parcours du prospect. Si la première offre consiste en une vente de logiciel avec des services en options, la seconde fonctionne avec une logique d’offre à la performance.

Aujourd’hui, seule offre de cette forme à ne pas être dédiée à un secteur d’activité, Dolead fonctionne en réalité comme une agence de publicité, se permettant d’offrir l’exclusivité de ses services à chacun de ses clients dans son secteur. Une façon d’intégrer l’ensemble de la chaîne de valeur avec Dolead performance, qui permet de maximiser la satisfaction client. Avec un logiciel qui fonctionne pour 26 langues, Dolead vise maintenant le développement à l’international, avec une première ouverture en Italie et en Espagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *