Araxès, le nouveau dieu de la curiosité

Rares sont les salariés qui connaissent le quartier où ils travaillent au-delà de la boulangerie du coin où ils courent acheter leur sandwich pendant la pause déjeuner. Pourtant, découvrir l’histoire et l’architecture qui environne notre travail est une façon de se sentir plus à l’aise et parfois une source d’inspiration. Pour cela, des entreprises recourent à Araxès, le dieu de la curiosité.

Araxes

(Crédit photo : compte Instagram d’Araxès)

Araxès est né de l’imagination de Sybille Bellamy Brown, guide conférencière et professeur à l’Ecole du Louvre, spécialisée dans l’architecture et le XIXe siècle. Pour faire sortir la culture des musées et des amphithéâtres et surtout en nourrir ceux qui ne prennent pas forcément le temps d’aller hanter ces lieux aux fortes connotations symboliques, elle a poussé la porte des entreprises. Avec un constat simple : la culture alimente la créativité et l’envie de faire. C’est donc un levier d’autant plus intéressant pour l’entreprise qu’il semble désintéressé. Les salariés qui se voient offerts la possibilité d’une visite de quartier pendant la pause déjeuner ou d’une conférence au même horaire vivent une véritable respiration personnelle, un enrichissement en même temps qu’une évasion qui les éloignent de leurs problématiques professionnelles. Revenant rayonnants au travail, ils ont non seulement gagné un approfondissement de leurs connaissances et de leur curiosité, mais aussi une meilleure humeur pour le reste de la journée, voire de la semaine.

L’effet Araxès est particulièrement marqué dans le cas du déménagement d’une entreprise : en rendant rapidement le nouveau lieu de travail familier, en créant des repères dans le quartier, Sybille permet aux salariés de mieux vivre leur changement d’adresse professionnelle. Des environs de l’ile Seguin aux Batignolles, Araxès fait découvrir les lieux remarquables de chaque quartier, identifie les architectures, révèle les anecdotes. Avec son expertise, Sybille délivre aussi des sources d’inspiration, notamment aux créatifs d’agences de communication, auxquels elle présente le contexte historique et culturel du marché de leurs clients pour donner une plus grande profondeur aux campagnes de communication et de publicité.

Quant à ceux qui préfèrent profiter de la culture dans les musées, Araxès leur organise des visites guidées des grandes expositions ou porte un regard particulier sur les collections permanentes pour faire émerger des sujets en lien avec l’activité de ses clients. Avec plus de 200 visites organisées chaque année depuis dix ans, Sybille sait positionner son discours en fonction des attentes de son public, son jamais renoncer à réveiller en lui Araxès, le dieu de la curiosité.

 

 

2 commentaires

    1. Merci Gaëlle,
      En effet, la mission que Sybille s’est donnée est très belle tout en étant très concrète. Cette combinaison est assez rare et mérite toute l’attention de managers désireux de valoriser pleinement le potentiel humain et professionnel de leurs équipes.
      Jean-François

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *